Image à la une !

Par École de danse Denise Bonneau Publié le lundi, 8 juin 2020

Chers membres de la famille E.D.D.B.,

En raison des développements et des mesures actuels annoncés concernant la COVID-19, je suis dans l’obligation de revenir sur la lettre que je vous avais préalablement partagée il y a de cela quelques semaines. 

J’avais annoncé qu’un crédit serait divisé également sur les sessions d’automne et d’hiver en guise de dédommagement. Malheureusement, après plusieurs nuits blanches, multiples réflexions et calculs, j’ai réalisé que je me suis prononcée trop vite en voulant faire au mieux pour tous mes clients. En effet, l’évolution de la situation m’empêchera financièrement de faire ainsi pour la prochaine année.

Comme vous le savez, le spectacle de cette année a été annulé et celui-ci représentait une grande partie des revenus qui me permettaient de continuer à payer mes frais fixes durant la période estivale. 

De plus, l’achat des costumes pour le spectacle de danse avait été effectué en grande partie. J’ai réussi à en retourner certains et je remercie grandement les parents qui ont accepté d’acheter les costumes de leur enfant. Par contre, j’ai dû assumer les dépenses reliées à plusieurs costumes ce qui représentent, encore une fois, des frais importants. 

Finalement, lorsque l’école de danse ouvrira au mois de septembre, si la santé publique nous le permet, je ne pourrai plus accueillir le même nombre d’élèves dans les classes afin de garantir la santé et la sécurité de tous. Une fois de plus, il s’agira d’une grande perte de revenus pour l’école de danse. 

Vous devez vous douter que c’est avec un immense chagrin que je vous écris ces mots. J’essaie de rester sereine et de garder la tête haute dans toute cette mésaventure, mais il est évident que ce n’est pas de gaieté de cœur que je prends cette décision. Malgré tout, je désire poursuivre les activités de mon école afin de voir vos enfants s’épanouir chez nous pour les prochaines années à venir. Pour y parvenir, il s’agit malheureusement de la seule et unique façon. 

J’espère être en mesure de communiquer avec vous rapidement pour l’annonce d’une réouverture de l’école de danse au mois de septembre. 

Je vous souhaite de tout cœur, malgré le contexte, un excellent été. J’ai hâte et j’espère vous retrouver en septembre. 

Denise Bonneau

Retour à la liste des blogues